top of page

Val-d'Oise : un nouveau pôle d'activité et de logistique s'implante à Goussainville

Updated: May 2


Val-d’Oise : un nouveau centre d’activités et de logistique s’installe à Goussainville


A Goussainville (Val-d’Oise), à quelques kilomètres de l’aéroport Roissy-CDG, un nouveau centre d’affaires verra le jour d’ici le dernier trimestre 2023. Pour le compte de la société d’investissement immobilier Melcombe Partners, le Groupe GSE construit un ensemble de locaux d’activités, de logistique et de bureaux de 5 445 m2.


Alors que la zone d’activité est largement dominée par des logisticiens comme Barsan et Dachser, Goussainville souhaite diversifier son tissu économique, tout en capitalisant sur l’attractivité de la logistique. A terme, une ou deux entreprises devraient aménager et louer ces espaces pour des activités de type industriel et de la petite logistique.


Projet mixte

C’est la mixité du projet et la part relativement faible accordée à la logistique qui a convaincu les élus locaux de soutenir le projet. En effet, la communauté d’agglomération Roissy Pays de France mène une large réflexion sur la diversification de ses activités économiques, afin de ne plus dépendre de la logistique – source de gêne due au trafic routier – pour les riverains.


« La promotion des projets est de plus en plus difficile auprès des collectivités, même pour les immeubles d’activités. Aujourd’hui, ils font plus attention au ratio nombre de salariés/m2 », observe Nicolas Gomme, responsable du développement Ile-de-France chez GSE. L’entreprise, qui réalise une cinquantaine de projets par an de 2 500 à 200 000 m2, réalise des projets similaires dans le Val-d’Oise et le Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis). Avec 530 collaborateurs en France, en Europe et en Chine, GSE a réalisé un chiffre d’affaires de 743 millions d’euros en 2022, dont 432 en France.


Composante environnementale

La mise en avant de la dimension environnementale de ce type de bâtiment devient centrale pour l’acceptabilité des projets, tandis que la lutte contre l’artificialisation des sols s’intensifie avec les objectifs de la loi ZAN. Par exemple, dans la construction de ce complexe, le groupe GSE ambitionne d’obtenir la certification Breeam good, et installera des panneaux solaires sur 30% du toit. Aussi, une attention particulière est portée à la qualité architecturale avec la contribution de l’agence d’architecture Flox.


La mobilisation de l’écosystème économique local a également pesé dans la balance. « Nous avons choisi soit des entreprises nationales qui ont une implantation à Goussainville, soit des entreprises locales pour la charpente, la voirie et l’électricité », précise Nicolas Gomme.




Comments


bottom of page